mercredi 9 mars 2016

L'énorme facture

La Norme ISO 13485 a fait peau neuve, elle vient d'être publiée en français, par l'Afnor.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, elle encadre les systèmes de management de la qualité des entreprises qui fabriquent des dispositifs médicaux. Pour résumer, il est en effet généralement plus facile de justifier de l'apposition du marquage CE sur les produits une fois la certification obtenue.

La version qui avait cours jusqu'ici, bien que datée de 2012, remplaçant la version de 2008, datait en réalité de 2003. Les modifications ne touchaient que les annexes faisant le lien avec les directives européennes. Cela n’empêchait pas de présenter le document comme une nouvelle version à part entière.

J'ai acheté mon exemplaire hier. 165 euros HT, 174,07 euros TTC...

J'en ai profité pour télécharger une étude de janvier 2016, sur l'impact économique des normes. On y lit que les entreprises qui utilisent les normes voient leur croissance dépasser celle de la moyenne des entreprises de leur secteur. Dans certaines branches, cela va même de 1 à 10 (5% vs 0,5% dans l'édition - chiffres 2013).

L'utilisation de normes volontaires rapporterait ainsi, chaque année, 15 milliards d'euros à l'économie française. C'est colossal - énorme (désolé pour le jeu de mots approximatif). Et donc, la Nation dans son ensemble bénéficierait aussi de l'utilisation de normes. Donc il conviendrait que les dites normes soient facilement accessibles. C'est à dire moins chères.

Mais pourquoi le Ministère de l'économie ne prend-il pas le budget de l'Afnor en charge, de manière à rendre le cout des normes accessible au plus grand nombre ? C'est ainsi que les choses se passent en Inde, où les normes sont vendues environ 10 dollars américains pièce. Le gouvernement a décidé qu'il en allait de la compétitivité du pays, et que ce serait dorénavant la règle. Et ça marche.

Ou alors, on espère qu'une diminution des charges sur les bas salaires aura le même effet.

H.