lundi 25 août 2014

Trop de normes...

... ou pas assez de méthode ?

Vous le savez peut-être, je suis un des administrateurs du site Qualitionnaire, un site collaboratif fonctionnant sur un moteur MediaWiki , dont l'une des réalisations les plus importantes est un glossaire de termes du monde Qualité-Sécurité-Environnement-Développement durable. Nous avons à ce jour extrait des définitions réglementaires francophones (ou provenant de sources faisant autorité : Bureau International du Travail, Organisation Mondiale de la Santé, OTAN, INSEE, etc), pour plus de 18 000 termes et expressions. Et certaines fiches comportent plus de 100 entrées différentes. Un des objectifs est de montrer que parfois, la même notion est couverte par des définitions plus ou moins différentes selon que l'on consulte un Règlement Européen, un Arrêté français, ou un Traité International.

Aujourd'hui, alors qu'un remaniement ministériel va entériner le départ d'un des rares ministres qui pilotait un vrai processus (ministre du redressement productif, c'est être pilote d'un processus dont on voit clairement l'objectif et la valeur ajoutée. Alors que le (la) ministre de la fonction publique, ou celui (celle) du logement, s'ils ont un rôle, il apparaît moins clairement); aujourd'hui donc, j'ai entrepris d'intégrer les définitions contenues dans le Règlement Européen 260/2014 "modifiant, aux fins de son adaptation au progrès technique, le règlement (CE) n°440/2008 établissant des méthodes d’essai conformément au règlement (CE) n°1907/2006 du Parlement européen et du Conseil concernant l’enregistrement, l’évaluation et l’autorisation des substances chimiques, ainsi que les restrictions applicables à ces substances (REACH)" (sacré titre !). C'est un volumineux document (253 pages), qui contient nombre de méthodes analytiques. Chacune d'elle est suivie de son appendice, qui comprend des définitions. Et il y a aussi des définitions génériques, qui s'appliquent à toutes le document.

Et je suis tombé sur deux définitions différentes du même concept. Dans le même document ! Une définition générale assez détaillée, et une définition particulière beaucoup moins claire. C'est pour la notion de "coefficient de partage"
  • pour la définition générale, on a : 
  • Le coefficient de partage d’une substance entre l’eau et un solvant lipophile (1-octanol)
    caractérise la répartition à l’équilibre de la substance chimique entre les deux phases. Le coefficient de partage entre l’eau et le 1-octanol (POE) est défini comme étant le rapport des concentrations à l’équilibre de la substance d’essai dans du 1-octanol saturé avec de l’eau (CO) et dans de l’eau saturée avec du 1-octanol (CE).
    POE = CO / CE
    Le rapport de deux concentrations est une valeur adimensionnelle. Il est exprimé le plus souvent par son logarithme décimal (log POE). Le POE dépend de la température et les résultats rapportés doivent préciser la température de mesure.
  • pour le point 7 - toxicocinétique on a :
    Coefficient de partage :
    également appelé coefficient de distribution, il mesure la solubilité différentielle d’une substance chimique dans deux solvants.

N'y a-t-il donc personne pour relire les documents ? N'existe-t-il aucune méthode pour rédiger un Règlement européen ?

Il est où, le lobby des qualiticiens à Bruxelles ?

H