lundi 3 mars 2014

Les casse-pieds (suite, mais pas fin)

De pire en pire !

A l'instant, je viens de recevoir un n-plus-unième coup de téléphone d'une centre d'appel installé là où il fait toujours soleil.. Ma correspondante s'est présentée comme "mandatée par le service d'aide à la propriété". Comme je lui faisais remarquer qu'il n'existait pas de "service d'accession à la propriété", et qu'elle n'était donc "mandatée" par personne, et que le mensonge n'était pas une bonne manière d'aborder ses clients, elle a bredouillé qu'elle ne mentait pas, et qu'elle "appelait les locataires pour les informer sur les possibilités d'accéder à la propriété".

Bien entendu, encore une fois, c'est son gagne-pain, et elle ne fait que lire un argumentaire qu'un autre a rédigé. Mais quelle honte de penser que le client est une proie !

H