mardi 15 novembre 2016

Trump et la fin de la philosophie

(bon, d'accord, le titre est racoleur, et l'article survendu; Mais lisez tout de même)

Je viens de jouer à un jeu étonnant. Il faut pour cela un ordinateur, une tablette ou un smartphone relié à Internet. Vous allez sur Wikipedia, et vous cliquez sur "Article au hasard". Dans mon cas, je suis tombé sur une page consacrée à un boxeur canadien dont je n'avais jamais entendu parler : Cliff Graham.

Le jeu consiste ensuite à cliquer sur le premier lien de la page, puis sur le premier lien de la page qui s'affiche, et ainsi de suite jusqu'à ce que l'on arrive sur la page "Philosophie". Vous avez bien lu : il s'agit de montrer que toutes les pages de Wikipedia mènent à la philosophie.

En partant de la page d'un boxeur, combien de temps cela va-t-il me prendre ? Essayons. Je clique donc successivement sur :
18 mars,
jour,
soleil,
étoile,
corps céleste,
Univers,
Cosmologie,
astrophysique,
grec,
langue,
système,
ensemble,
omnis,
concept,
concept (philosophie),
philosophie.

15 clics, et le boxeur nous parle de philosophie. Impressionnant, n'est-ce pas ? Il paraît que cela fonctionne à chaque fois. Je n'ai pas tous testé, mais j'ai essayé plusieurs fois et, aussi étonnant que cela paraisse, ça fonctionne .

Essayons donc avec Donald Trump !
New York,
prononciation,
mot,
sons,
vibration,
degré de liberté,
translations,
géométrie,
mathématiques,
connaissances,
notion,
connaissance (philosophie),
Science (mais le second lien était philosophie !),
puis ça boucle sur science et connaissance!

Moralité : Donald Trump est l'homme qui (entre autre choses) arrive à faire disjoncter la loi de la philosophie (même si on n'est pas passé loin)

Qui en doutait ?

H