mardi 24 septembre 2013

Gestion des risques : l'exemple du Titanic

L'Institut National des fautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ) dépend des services du Premier Ministre. Cet organisme publie notamment la LIREC, la Lettre d'Information sur les Risques et les Crises.

Le n°40, de septembre 2013 contient un article fort bien écrit, qui prend l'exemple du naufrage du Titanic pour mettre le doigt sur des mauvais réflexes que les dirigeants d'entreprise pourraient avoir lors de l'analyse des "signaux faibles".

bonne lecture !

H .