lundi 19 mai 2014

DLC - fin

Décidément, mon message a fait réagir.

je viens d'être rappelé (à 19 h ) par la personne responsable du magasin à qui j'ai parlé hier. Cette personne étant probablement en récupération, je suis navré de la contraindre à cela.

Sur le fond, elle prend tout sur elle "le dimanche, il n'y a qu'une personne qui peut rendre ce genre de décision, mais il faut aussi s'occuper des clients, distribuer les bouteilles de gaz... je n'ai pas pu aller vérifier régulièrement la remontée en température". L'armoire, m'a-t-elle assurée, a été vidée aussitôt après mon départ, les produits détruits. Dont acte.

Cette reconnaissance de ses responsabilité dans l'affaire est courageuse, et je lui en donne acte, mais je lui ai dit qu'elle faisait fausse route. Le problème vient du fait que 100% du personnel devrait être capable d'identifier le dysfonctionnement et de le traiter, en vidant l'étagère et en détruisant les produits. Que les hôtesses de caisse soient à leur poste ne les empêche pas d'alerter. Et je pense qu'aucun client ne jugerait négativement une initiative ayant pour objet la sécurité des consommateurs.

Seulement voila : le bruit n'était semble-t-il pas lié au dysfonctionnement. "Quand j'ai appelé le technicien, à 9h, on atteignait les 5°C [la réglementation parle de 4°C maximum, mais n'appuyons pas là où ça pourrait faire mal], et il m'a dit que le bruit ne venait pas du compresseur, ni du ventilateur, mais d'un morceau de métal qui frottait". Je ne suis pas technicien frigoriste, je ne vais donc pas m'opposer frontalement à ce valeureux professionnel. Néanmoins, la concomitance des deux (le bruit et la remontée en température) me semble très étrange. En tout cas, si mon frigo avait fait un bruit pareil, je l'aurais arrêté instantanément, de peur de le voir prendre feu... Et je reste circonspect devant une remontée de 10° en moins de 2 heures. Mais bon, j'accepte.

Quoi qu'il en soit, bravo à cette enseigne pour sa réactivité vis à vis des appels de ses clients.

H