jeudi 13 février 2014

Maladresse, ou univers parallèles ?

Ce jeudi, je suis à Grenoble, j'attends le train pour Lyon. La ligne TER Lyon-Grenoble possède une très mauvaise image, avec des retards jugés beaucoup trop fréquents par les utilisateurs.

Justement, une annonce "Mesdames et messieurs, en raison de la panne d'un train en gare de Rives, le TER numéro ... est maintenu à quai". Rapidement, ce TER "est supprimé". Puis les trains pour Lyon sont annoncés avec "un retard indéterminé". Les quais prévus sont effacés; le public retourne en salle d'attente.

Pour rompre le silence, un nouveau message (je cite de mémoire, les mots sont peut-être un peu différents) "mesdames et messieurs, pour assurer votre sécurité, nous vous informons que vous devez monter à bord du train deux minutes avant son départ".

Mon train a déjà plus de 20 minutes de retard, et il n'est toujours pas annoncé ! J'aimerais bien monter à bord deux minutes avant son départ ! Et je suis loin d'être le seul !

Comment peut-on ne pas penser au voyageur qui subit ces retards à répétition ? comment peut-on ne pas penser que cet humour pourrait ne pas être apprécié ?

Est-ce de la maladresse, ou tout simplement une indifférence absolue, totale et définitive ? (j'ai lu quelque part que pour appuyer une idée, il fallait l'illustrer 3 fois de suite). En tout cas, j'espère qu'il n'y avait pas de provocation, car ce serait minable, stupide et inélégant (je recommence!). Les agents vivent dans le même monde que les voyageurs, n'est-ce pas ?

Tiens, une idée ! Regardons les statistiques sur le site dédié de notre bonne vieille SNCF. Amusant, si on entre "ponctualité" dans le champ de recherches, on obtient la désespérante réponse "Nous sommes désolés, aucun résultat ne correspond à votre requête". Ah bon ? H

Nous sommes finalement parti, nous avons stationné dans une gare sans arrêt pour laisser passer un train plus pressé que nous, semble-t-il. Bilan: pas loin de 35 minutes de retard, ce qui fait beaucoup pour moins de 100 km...