mercredi 15 mai 2013

Acceptabilité du risque

Je travaillais ce soir avec un étudiant en Mastère qui prépare sa thèse professionnelle, laquelle porte sur une utilisation novatrice de l'analyse de risques. Il propose d'associer une notion de cout financier au calcul de criticité du risque. Comme je lui faisais remarquer que, pour les risques liés à la santé et à la sécurité des personnes, cette approche pouvait avoir un aspect très cynique, il m'a répondu "si vous êtes bouddhiste, vous ne voyez pas la mort de manière absolument négative..."

Il n'a pas tort. Mais je doute que ce soit un argument suffisant pour les (nombreux) non bouddhistes (dont je fais partie) qui voient les choses d'un autre œil.

Quoi qu'il en soit, il est toujours enrichissant d'échanger avec des personnes ne partageant pas votre culture !

H.